Histoire du géant Samsung

L’histoire de ce groupe remonte en 1938 quand Lee Byng-Chull a ouvert une modeste entreprise de négoce à Daegu, dans le sud-ouest de la Corée. L’entreprise appelée Samsung ou 3 étoiles exportait principalement des produits alimentaires vers la Chine. Malgré la misère provoquée par la Seconde Guerre mondiale  et surtout la guerre de Corée, les affaires de la firme ont prospéré. Ce qui a permis son implantation à Séoul après 1953. Cette même année signe la fin de la guerre de Corée et la séparation du pays en 2 parties. La Corée du Sud se préoccupe de sa reconstruction et le président à l’époque attribue des immenses faveurs aux dirigeants d’entreprises locaux tels que Hyundai, Samsung ou LG pour qu’ils puissent devenir des conglomérats industriels. Lee Byng-Chull saisit l’opportunité afin de s’investir dans diverses activités en dehors du commerce tels que les engrais, le textile, la pétrochimie, la construction navale, la construction des machines-outils, l’assurance, l’édition de journal. On retrouve la marque dans tous les secteurs que le patriarche estime rentables. En 1966 et en 1968, l’entreprise a même ouvert un parc d’attractions nommé Samsung Everland et un hôpital. C’est en 1969, que Lee Byng-Chull  flaire une nouvelle opportunité d’étendre ses activités : le secteur électronique. Samsung electronics a vu le jour.

Le tournant de la high tech

Samsung electronics est fondée en 1969. 40 ans plus tard, elle sera classée première entreprise mondiale d’électroniques (TV, écran ordinateurs, imprimantes laser) en devançant les géants Apple, IBM, HP et Sony. Elle affiche un chiffre d’affaires de plus de 135 milliards de dollars en 2010. Lors de son lancement, l’entreprise intervient dans la fabrication de machines à calculer, de frigo, des machines à laver et de téléviseurs. Ces derniers ont permis de booster ses chiffres d’affaires. En guise d’info, le Groupe Samsung a produit 10 millions de télévision noir et blanc jusqu’en 1982 tandis que sa production de TV en couleur tourne autour de 1 million jusqu’à cette année. Entre temps, en 1980, Samsung a fait l’acquisition de Hanguk Jeonja Tongsin, une société de télécommunications. Sa production de téléphones mobiles environne alors 800 000 unités avant que la nouvelle société soit incluse dans les filiales du groupe quelques années après.

samsung-histoire

Les stratégies de l’héritier du groupe

Notons d’abord que pour se lancer dans l’électronique, Samsung a copié les procédés de Sharp et de Micron et ont par la suite produits ses appareils en Europe et aux États-Unis. Pour ce, elle a profité de la législation sud-coréenne qui oblige les fabricants de semi-conducteurs étrangers à donner des informations sur une technologie contre l’accès au marché.

Après la mort de Lee Byng- Chull en 1987, Lee Kun- hee, son fils a fait ainsi équiper la firme d’usines de production de semi-conducteurs et des écrans. En 1993, une dizaine des filiales du groupe sont aussi vendues afin qu’elle puisse se concentrer  davantage sur l’électronique, l’ingénierie et les produits chimiques. Les années 2000 sont marquées par la production des smartphones haut de gamme. Actuellement, les exportations du groupe Samsung affichent 1/5 de la totalité des exportations de la Corée du Sud. Samsung Electronics reste le leader en matière de technologies de l’information, Samsung heavy industries revient au 2è rang dans la construction navale mondiale. D’autres filiales telles que Samsung Engineering , Samsung  C & T, Samsung Everland… sont également à des rangs mondiaux plus ou moins impressionnants. Si cet article vous a plu, vous pouvez en trouver plus ici.